Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

10 km de Manly Beach (Australie) le CR de Guillaume Pensier

Décidément les Asphaltiens s'exportent de plus en plus loin ! Guillaume Pensier de passage en Australie en profite pour découvrir les courses locales... avec quelques étonnements !

10 km de Manly Beach (Australie) le CR de Guillaume Pensier
10 km de Manly Beach (Australie) le CR de Guillaume Pensier

46'09", 65ème sur 458 coureurs homme (pas de classement mixte en Australie même si la course l'est) et 12ème de la catégorie 40 à 59 ans (pas de V2). C'est dire si le niveau est faible, mais les quelques francais que j'ai croisé semblent être devant moi. Pour ma 1ère et sans doute unique course australienne, je vous livre un petit CR assez taquin et quelques photos ; vous jugerez de ce qui peut ou non être mis sur le site du club. En ce dimanche de Pentecôte, il fallait avoir envie de courir pour s' inscrire aux 10km de Manly : le départ est prévu à 8h pour ne pas gêner la circulation ; pour rallier Manly dans les temps, il faut emprunter un bateau qui traverse la baie de Sydney et part à 6h50 ! Une fois sur place, je découvre une joyeuse pagaille ; le depart ne sera finalement donne qu'à 8h20, le temps de gonfler le portique de départ et d'écouter un discours de Madame la maire. Pour un 10 km, ce n'est pas donné : 40$ australiens soit près de 30€. Si on ramène cela sur une base kilométrique, c'est grosso modo 100 fois plus cher qu'un billet d'avion pour Sydney, bien que les coureurs ne consomment pas une goutte de kérosène. Il est vrai que la course finance les bonnes oeuvres charitables du Rotary et que la charité semble ici etre mieux consideree que la solidarité. Vient enfin le moment du départ. Les 2 premiers km sont très faciles, le long de la plage ou des dizaines de surfeurs profitent des rouleaux du Pacifique. C'est à partir du km3 que les chosent se corsent : relief pentu, sentiers parfois boueux, herbeux ou sablonneux ; il faut meme grimper des escaliers. Il y a aussi pas mal de virages à 90° qui obligent à relancer sans cesse. En revanche, le dernier km est un régal : retour sur le front de mer tout en descente. Le meilleur reste toutefois à venir avec le ravitaillement : vu le prix de l'inscription, j'imaginais que le buffet serait somptueux, mais il n'y a que de l'eau même pas minérale mais tirée du robinet. La charité, ce n'est pas pour les coureurs. Merci Rotary ! Pour les coureurs qui ont une petite ou même une grosse faim après la course, il faut donc sortir encore quelques $ et aller dans l'un des nombreux cafés qui bordent le front de mer.

10 km de Manly Beach (Australie) le CR de Guillaume Pensier
10 km de Manly Beach (Australie) le CR de Guillaume Pensier

Partager cet article

Commenter cet article