Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Conquérir 42km195 à Dublin

Miss Asphalte 94

Miss Asphalte 94

J’avais envie de courir un Marathon au mois d’Octobre et en dehors de France,  mais pas très loin ni trop cher non plus.

Apres un séjour de ma fille en Irlande qui m’a parlé du Marathon de Dublin, et en regardant mon agenda il m’a e paru possible. OK ! Je me suis inscrite et pendant mes vacances d’été j’ai commencé à courir tous les jours.

Fin Aout j’ai demandé à Philippe Delacroix de me faire un planning  spécifique marathon, il a dit que je lui ai demandé trop tard, la préparation d’un marathon se fait au moins 3 mois à l’avance. Donc, je n’aurai que 7 semaines avec 4 séances par semaine et au total 3 SL de 3h jusqu’à la fin de l’entrainement.

Début Septembre j’ai commencé le planning qu’il m’a gentiment préparé le tout avec ses bons conseils et encouragements.

Dublin est une ville très animée, beaucoup d’entreprises internationales y ont installés leurs sièges, la magnifique architecture est de style Géorgien. S’y  trouve le Trinity College,  une école universitaire au cœur de la ville avec parc ouvert au public.

C'était un long week-end durant la fête d'Halloween pour les Irlandais, les gens dans les rues y étaient pour beaucoup déguisés.

Dimanche le 30 octobre, je me suis levée une heure en avance car j’ai oublié le changement d’heure Irlandais. A 8h, je suis passée à l’hôtel de Nathalie D. pour la chercher.

On court sur une seule boucle, le point départ est à Fitzwilliam street upper, on y était à 8h15. On est rentrées tranquillement suivant le long chemin indiquant le SAS des 4h10 de couleur verte, on traverse une longue rue avec des façades à colonnes et des portes colorées. Je n’ai pas entendu le top départ. Nous avons suivi le  mouvement de la foule qui avançait, nous avons vu les tapis de départ, et sur le tapis vert j’ai enclenché le bouton de ma Garmin. On a passé un long moment dans Phoenix Park où on pouvait admirer la verdure et la beauté des parcs Irlandais. L’ambiance formidable : les supporters Irlandais sont au top !!

Le parcours a été difficile, il n’est pas vraiment plat et les bosses n’ont pas facilité le chrono. Exactement comme ce que m’avait dit Philippe Delacroix, ce n'est pas à ce marathon où je peux battre mon record. Jusqu'à 5km j'étais plutôt bien en passant une légère côte tranquillement. Au premier ravitaillement j'ai bu et puis au 8ème mile, il y a eu une courte côte pointue qui m’a cassé les pattes et mon rythme. Tout au long de la course, je n’ai pas pu résister de taper dans les mains des enfants de la foule de plus en plus nombreuse, les spectateurs nous offraient des tas de trucs à manger (d’ailleurs souvent bien trop gros à manger pour des personnes courant un Marathon, ils ne se rendaient pas compte). Au 21km, j'étais toujours à l'heure dans mes temps et j’étais contente de voir que Romain, le meilleur ami de ma fille, était venu avec mon chéri Patrick pour m’encourager.  J’ai continué  jusqu’au 25ème  km où les crampes ont commencé bien que j’avais bu tous les 5km. J'ai continué avec une légère baisse d'allure jusqu'au 30ème (à Bushy Park). Mon chéri Patrick et Romain m’y attendaient pour m’accompagner jusqu’à la fin. Plus on courait plus les crampes me faisaient mal et j’ai dû réduire mon allure. Heureusement ils étaient là pour m’encourager.

J'ai fini la course en boitant mais en courant, Ca y est je suis finisher du Marathon de Dublin!!… j’ai eu mon t-shirt finisher (j’ai aussi fini au poste de secours où ils m'ont gardé 2h, et ça ce n’était pas prévu). Malgré tout c’était un joli marathon avec un parcours qui passait par de beaux monuments historiques dont certains édifiés par l’Architecte Edwart Lovett. Je ne suis pas prête d’oublier l’ambiance très chaleureuse où les spectateurs tendaient leurs mains pour proposer des bonbons, de l'eau et des oranges coupées ainsi que bananes tout le long du parcours pleins de cris... Good job ! Good pace ! Thank you for coming, well done,  des applaudissements partout, un très bon public avec une belle musique de fin qui m'a donné de la force.

Je remercie tous les amis de l’Asphalte qui m’ont envoyé des textos pour m’encourager, mes enfants, Aneth, Edwige qui m’ont accompagné pour les Sorties longues, pour les précieux conseils : Latifa, Saïd, Philippe Simonet, et aussi un grand merci à Philippe Delacroix de croire en moi…

Marathon à recommander et à refaire…!  I shall return there!

Partager cet article

Commenter cet article

Edwige 21/11/2016 20:32

Bravo les filles! Vous êtes des exemples à suivre
Bises

Sylvie Barlier 03/11/2016 19:07

Bravo les filles, c'est beau d'etre finisher de ce marathon.
Bonne recup a vous deux
Bises

Philippe Delacroix 03/11/2016 16:31

Tu as fait un bon bilan de ta course et tu possèdes une chose importante aujourd'hui : le réalisme. Même en commençant un peu tard ton entrainement, même si tu t'es compliquée la tache sur ce type de marathon "découverte" certainement pas facile niveau chrono à cause du dénivelé, l'essentiel est que tu as gardé de bon souvenir de cette épreuve. tu as pu découvrir un pays, une ville, une culture différente. C'est pas donné à beaucoup habitués à nos marathons en France. Tu verras plus tard pour le chrono.
Concernant les crampes, lors de mes premiers marathons j'utilisais du Sporténine. Si tu ne connais pas c'est de l'homéopathie en cachets à croquer... C'est beaucoup mieux que du houblon au ravito pour prévenir les crampes, tu verras ;-)
Bravo à toi et Nathalie dans vos aventures du 42km... Bonnes récup.

Philippe DOUBLET 03/11/2016 08:11

Bravo à Behl et Nathalie. Au moment où je m'envole pour New York, cet article est un bel encouragement et aussi une invitation à faire un récit de ma course tout aussi palpitant.

De Roo Nathalie 03/11/2016 03:31

Bravo Behl et merci pour l'article. Et puis, ah bon le marathon ca se prépare en 3 mois et je n'ai Que 7 semaines? Pas grave. Et puis, juste en passant, je suis restée 2 h au poste de secours. pas prevu. Dure à cuire, Bhel.
Et bravo à Nathalie aussi.

Michel R 02/11/2016 22:27

I shall go with you, the next time.
Felicitation ma ...behl. Encore un marathon d'ffectué, encoe un qui se termine à l'infirmerie, et pourtant je n'étais pas là pour t'y accompagner.
Bravo, avec nath vous etes de vraies championnes
amities
michel'