Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

L’espoir fait vivre.

L’espoir fait vivre.

Petit article pour remonter le moral à tous ceux qui se demandent pendant combien de temps ils vont pouvoir encore courir, à ceux qui se disent : « la compétition ce n’est plus de mon âge ! », sans oublier ceux qui disent : « encore un an ou deux et je ne ferai plus que des footings sans objectif, la compète, fini pour moi ».

Le week-end dernier se sont déroulés à Nantes les championnats de France Masters en salle et tous ceux parmi nous qui se posent des questions sur leur « avenir » dans la course à pied peuvent rester optimistes à la lecture des résultats. On peut être septuagénaire ou même octogénaire et avoir encore le goût de la confrontation !

Et encore je ne parle pas de la boulimie de certains qui lors de ces championnats se sont engagés sur quatre épreuves malgré un âge plus qu’avancé. Je prendrais pour exemple Jean Quillon, né en 1932, qui réalise 14’19’’ au 60m, 2m46 à la longueur, 5m20 au triple saut et 1m02 en hauteur à 86 ans ! Il a encore la santé le papy !!!

Dans les distances qui nous intéressent plus particulièrement, le demi-fond, on relève les performances suivantes chez celles et ceux qui sont montés sur la plus haute marche du podium de leur catégorie :

1500 m féminin : 6’10’’ pour les + de 60 ans, 6’52’’ pour les + de 65 ans, 8’01’’ pour les + de 70 ans.

3000 m féminin : 13’32’’ pour les + de 60 ans, 14’15’’ pour les plus de 65 ans, 15’09’’ pour les plus de 70 ans.

1500 m masculin : 5’07’’ pour les + de 65 ans, 5’10’’ pour les plus de 70 ans, 7’09’’ pour les plus de 80 ans (apparemment pas d’engagé dans la catégorie des + de 75 ans)

3000 m masculin : 11’19’’ pour les + de 65 ans, 11’03’’ pour les plus de 70 ans, 14’14’’ pour les plus de 75 ans, 15’33’’ pour les plus de 80 ans.

Vous avez pu noter au passage que sur piste, au contraire de la route, le changement de catégorie s’effectue tous les 5 ans.

Alors malgré les années qui passent de plus en plus vite, les bobos qui s’en suivent, la motivation et l’envie qui font parfois défaut, la baisse de nos performances… gardons le moral, nous avons encore de l’avenir, des défis à relever et ce n'est pas Papy Koch qui me contredira !!!

Partager cet article

Commenter cet article

philcrux 19/02/2018 10:44

Incroyables chronos... mais certainement réalisés par des sportifs au passé glorieux.

Nathalie De Roo 15/02/2018 22:32

extra!