Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

40 sous le ciel bleu de Valence

Photo Philippe Doublet

Photo Philippe Doublet

40, ça n’est pas la température, mais le nombre de personnes du club, amis ou famille qui ont couru ou supporté les coureurs à Valence le 2 décembre 

Convaincu par Philippe Renaud (tout est bon à Valence , il n’y a rien à jeter) et ceux qui avaient vanté Valence sur le blog,  Philippe Doublet a jeté son dévolu sur cette ville pour proposer au club une suite au marathon d’Athènes. 

Organisation plus légère, chacun prenant ses billets et allant ou non à l’hôtel Holiday Inn de las Ciencias qu’il avait déniché à côté du départ et de l’arrivée du marathon. Daniel Cossec a proposé en novembre plusieurs sorties longues dans le Bois de Vincennes, dont un parcours des arbres remarquables. Francine Doublet a trouvé une excellente guide, Christina, pour nous emmener à 16 visiter en vélo la vieille ville et la "coulée verte” de Valence. On a visité selon affinités la superbe Llotja de la Sede, le marché central, la cathédrale et son clocher dont Nathalie Duterte a accepté de gravir les 207 marches (sans impact sur son temps au marathon le lendemain).  Ville très propre, centre quasiment sans voiture, orangers .., la mer : un régal

Quel que soit le vécu de chacun sur sa course (marathon ou 10 km), des constantes : parcours agréable, musique et encouragements des Valençois sur tout le parcours, arrivée sur l’eau somptueuse

Après la course, nous étions 36 à déguster une paella sur la marina dans un restaurant réservé par les bons soins d'Ana Perez.  Laurent Fontaine a comme d’habitude débrouillé les situations potentiellement épineuses (exemple : sécuriser une table pour 15 à 19 personnes dans le seul restaurant de pâtes à 2km à la ronde la veille au soir d’un marathon). Nicolas Mercouroff a mitraillé avec son appareil photo de pro. Et beaucoup ont terminé le dimanche à l’hôtel par l’"apéritif où chacun raconte sa course et son séjour”. Après l’apéritif d'Athènes, ça fait 2 fois, naissance d’une tradition? 

Les coureurs ont pu compter sur des supporters enthousiastes et professionnels, membres du club, famille, amis, qui ont suivi les résultats de très près et encouragé de plus près encore. 

Je salue en particulier les débuts de Christian Lépine sur marathon (facile pour lui, bien plus que ses trails), le nirvana atteint par Jérôme Glachant (enfin passé sous la barre des 3h, félicitations d’une admiratrice qui a failli exploser la barre des 6h dans l’autre sens) et  la 1ère place de Papy Koch dans la catégorie des plus de 80 ans.

Un grand merci à ceux qui nous ont donné l’envie d’y aller, à Philippe et à tous ceux qui ont contribué au succès de ce séjour. Les absents et blessés de cette année, que nous avons bien regrettés, se consoleront en sachant que Philippe réfléchit déjà à une prochaine destination.

40 sous le ciel bleu de Valence

Partager cet article

Commenter cet article