Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

Des bosses !!! Quelle bonne idée !!!

 

Samedi 1er juin, j’ouvre un œil, et hop dans la foulée, le deuxième. Ce qui pour moi constitue un exploit ! Et là, le réveil, un peu goguenard, me susurre qu’en me dépêchant un peu, je peux être à l’heure au RDV du bois. Alors, hop, café et pains au chocolat bien gras avalés rapidement, puis massages du petit orteil jusqu’à l’aine avec de l’arnica, du baume saint Bernard, du baume du tigre Etc. Eh oui ! A mon âge, il me faut bien ça.

J’arrive au bois en ce jour merveilleux où le soleil a enfin daigné nous rendre une petite visite. Et là Philippe Delacroix, affuté comme jamais, nous propose une séance « gentillette » dans les côtes de Gravelle… pour préparer le Castor Fou.  Ah oui, Le Castor Fou, encore mal réveillée, je l’avais oublié celui-là !

Donc nous voilà partis pour la « petite » séance de préparation. Au début,  un petit triangle : montée, descente, remontée,  re-descente … pshhh pshh là je n’arrive plus à vous parler, je suis trop essoufflée. A la fin de ce premier petit jeu, Philippe nous explique que pour l’instant nous n’avions fait que des « montées plates ». Je la connais celle-là, on me l’a déjà faite J., à l’Asphalte bien sûr. Vous devinez donc qu’ensuite, nous avons monté, que dis-je ? grimpé, escaladé, ascensionné des côtes qui n’étaient plus du tout plates, mais alors plus du tout ! Du genre abruptes, raides, escarpées, verticales quoi !  Et pour le dessert nous avons eu droit à une dernière côte qui avait des aspects bien sympathiques : plutôt courte, plutôt droite, l’herbe verte au sommet, agitée par le vent, brillait au soleil, une petite côte bucolique dirions nous. Erreur fatale ! Personnellement, je l’ai montée à l’aide des mains, des dents, et des chaussures aussi mais très accessoirement ;-)  Puis pour nous remonter le moral, Philippe nous a présenté le dénivelé du Castor Fou, vous pouvez aller voir sur le site, c’est très enrichissant ;-)   Mais vous savez tout est une question d’échelle : je pense que je choisirai la deuxième option.

En conclusion, un grand merci Philippe pour cette très sympathique séance !

 

 

Diapositive1-copie-1.jpg

A noter que le lendemain, certainement pas encore rassasié, le même groupe ou presque prenait le chemin de Meudon pour une nouvelle séance de préparation au Castor Fou. Les spécialistes des chemin creux ont du souci à se faire ! La concurrence arrive à grands pas !!!

CIMG6378.JPG

Partager cet article

Commenter cet article

philippe Delacroix 03/06/2013 15:14


Pour revenir à Samedi, merci Anne pour tes commentaires. J’espère que mes conseils pourront être utiles au Castor Fou pour ceux/celles qui n’ont pas l’habitude de ce type de terrain. Le groupe de
samedi à Gravelle était bien sympa et j’imagine qu’à Meudon, vous vous êtes également bien régalés le lendemain. Pour reprendre le passage dans ton CR sur ta préparation physique chez toi
avec toutes tes huiles, je pense que bcp de ton groupe d’athlé-santé sont d’accords pour dire que tu es la meilleure source d’inspiration en onde positive pour tous les p’tits/p’tiotes nouveaux
arrivant(e)s au club. Nul besoin de baumes (même si tu les utilises à titre perso) car tu sais insuffler à ton groupe et tout novice au club tous les bons conseils en Cap pour commencer. Même si
tu n’as pas suivi (sauf erreur) le cursus classique d’entraineur Hors Stade FFA, tu es douée pour ce rôle et le principe qu’on nous demande de suivre : comprendre, proposer et adapter.
 Restes comme tu es, tu continueras à faire grandir le club.