Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Asphalte 94

New-York, les impressions de Didier Jamoteau alias Forest Gump

Dans la peau de Didier alias FOREST GUMP pour les intimes,

 

Jeudi 01/11 : j’arrive à  l’hôtel près de l’aéroport pour être  à l’heure le lendemain.

Vendredi 02/11 : j’ai eu du mal à m’endormir, sans doute l’excitation d’un voyage qui sera j’en suis sûr mémorable en tous points de vue,

J’arrive à 5h45 pour un rdv à 6h00, je suis à l’heure !! et là 1ère déception, on nous informe que le décollage prévu à 8h25 sera décalé à 17h05 cause Sandy, ok je me dis d’accord c’est retardé mais ça passera… ; on décolle comme annoncé à 17h05. Dans l’avion, 8 heures de vol, je n’arrive pas à dormir en position assise !! Je me tape 2 films et de la musique surtout du Bruce Springsteen, du rock américain qui me met déjà dans l’ambiance… Je pense à la course du dimanche 04/11 , à la plus belle course de Marathon du Monde, j’en suis convaincu, ça va être une ambiance de folie d’après ceux qui l’ont déjà faite…. je suis parti dans un rêve, moi aussi ; « I HAVE A DREAM »  mais pas le poing levé, heureusement non !! , plutôt le petit Frenchie qui va débarquer et en prendre plein la vue !! J’y pense et j’y pense trop car je suis déjà sur la ligne de départ, je suis déjà dans la course, je sais que ma préparation a été contrariée par une putain de crève qui a duré plus de 15 jours et que je pars en étant encore mal mais c’est le MARATHON DE NEW YORK donc tant pis faut y aller comme prévu !! Je sais donc en refaisant la course que je dois faire attention au départ, ne pas me laisser griser par l’évènement, je sais que je dois bien gérer ma course pour passer LE MUR ( fameux mur du 30 au 35 kms ) je suis à fond dedans, je sens la foule qui, en délire, nous acclame et nous porte dès qu’on redescend vers Central Park… puis je reviens à la réalité quand le speaker nous annonce qu’on amorce notre descente pour atterrir et là je vois par le hublot cette ville de lumière ; on atterrit à 20h05 heure américaine ce vendredi 02/11.     

Je suis fatigué par ce trajet, j’ai pas dormi. Dans le couloir qui mène à la douane, on nous informe que le Marathon est annulé !! Je n’y crois pas !! Je me dis quel crétin !! pour nous faire une sale blague pareille…il faut savoir qu’avant notre départ, la presse Française et certains journaleux mal informés avaient minimisé la situation en écrivant que ce n’était pas  l’affaire du siècle et qu’il y avait eu que quelques dégâts…... je m’étais dit : « Le show must go on » !! et vu que le maire de NEW YORK avait confirmé qu’il se déroulerait bien ; alors je n’y croyais pas…..

Juste après la douane, l’information est confirmée !! Je suis dégoûté… la navette nous emmène à l’hôtel, je suis sans voix !! Je range mes affaires et je sors me balader dans cette ville que je ne connais pas. Je marche seul comme le chante Goldman, je suis frustré au point de marcher comme un zombi et ne n’attacher aucune importance à ce qui m’entoure, je n’ai pas d’appétit ; en conclusion : j’ai les boules !!

Samedi 03/11 : après une nuit agitée, pas trop dormi, sans doute le Jet Lag (décalage horaire ), 1ère satisfaction : l’américan breakfeast ; le petit déjeuner en somme mais très copieux !! Là je me régale, il est 8h00 du matin, une bonne douche me lave de ma déception et là, curieusement, quand d’autres camarades Français restent sur leur frustration qui est toujours palpable, moi je me transforme en touriste !! Eh oui, je me dis que finalement, dégagé de cette course, je vais me consacrer pleinement à la visite de la ville et de tous ces quartiers, je vais ramener à ma famille des photos comme souvenirs et des images plein la tête !! çà c’est mon côté hyper positif…….La guide nous emmène en car visiter la ville et nous donne plusieurs infos qui ont contraint le maire de NEW YORK a annuler le MARATHON. Là, j’ai compris pourquoi il avait été annulé, c’était clair que c’était indécent de le faire, en pleine période politique, des sinistrés sans maisons, sans nourriture, sans eau, sans électricité !! C’était vraiment comme ils l’ont écrit dans la presse Américaine, la 5ème plus grosse catastrophe de l’histoire Américaine !! rendez vous compte que le métro NEW Yorkais depuis sa création en 1908 est fermé, que c’est la première fois depuis que le  le Marathon est créé ( 1970 ) qu’il est annulé que la bourse «  WALL STREET «  est fermée pendant 2 jours….que Mr Obama le Démocrate va serrer la main du Républicain du NEW JERSEY qui a subi le plus de dommages et tous ces gens qui ont dû quitter leurs maisons ; que les ravitaillements prévus pour la marathon ainsi que les maillots non donnés à l’expo Marathon tout va être donnés aux sinistrés. On est allé à l’Est de NEW YORK là où il y a eu pas mal de dégâts, presque une semaine après, ils étaient encore en train de pomper l’eau !! il y avait des traces  d’eau de 3 mètres sur les buildings !! Impressionnant !!!

Dimanche 04/11 : Jour prévu de la course, de nombreux coureurs frustrés et voulant soit courir soit marquer le coup ? ont prévu d’aller à Central Park pour courir ; ce devait être là ! la ligne d’arrivée et malgré que le maire de NEW YORK ne voulait pas pour cause de sécurité non assurée, les Runners de toutes nationalités ont déboulé à Central Park !! Moi je n’avais pas prévu de courir comme çà !! On va dire que j’avais surtout les jambes coupées  par cette annulation et que j’étais passé à autre chose. J’ai quand même été voir ce qu’il se passait là-bas ?!! car en me promenant , je n’arrêtais pas de voir passer  sur les trottoirs  de nombreux coureurs en tenue….une fois sur place, j’ai rejoins la ligne d’arrivée, j’ai vu des gens pleurer, j’ai senti leur tristesse, c’est vrai que certains ne pourront peut-être pas revenir, c’est 3 mois de préparation intensive, beaucoup de sacrifices, la course dépend aussi de la santé qu’on a le jour d’avant voir le jour même , on sait qu’un grain de sable peut à tout moment entraver la préparation, enrayer la belle mécanique et que le Marathonien est fragile sans doute pourquoi tant d’émotions fortes d’un coup !! Je suis parti car ils m’ont mis le bourdon…..certains ont fait quand même le marathon !! Central Park c’est 6 miles soit 6*1.6 = 9.60 kms le tour ; certains ont fait l’équivalent d’un semi d’autres un marathon et une course de charité pour les sinistrés avait été organisée l’après midi ce qu’ils appelaient : «  le Charity Miles ». Ces courses sauvages dans NEW YORK n’ont pas arrêté de la journée voire le lendemain.

Lundi 05/11 : Tourisme à fond, je me transforme en New-Yorkais, je mange des hot dogs, je tombe amoureux non pas d’une Américaine, et je ne vais pas tout vous raconter non plus… mais d’un fast food appelé «  SHAKE SHACK » on n’a pas çà chez nous !! je me gave de cup-cakes à tous les parfums, je vais à HARLEM écouter du jazz, je passe devant l’APOLLO là où tous les grands du jazz ont commencés comme Ella Fitzgerald et tant d’autres ; je fais plusieurs marathons en 3 jours et demis sur place de 8h00 le matin à minuit en marchant et en découvrant beaucoup de quartiers. NEW YORK est une ville où tu marches énormément, c’est une ville qui ne dort jamais, tu manges tout le temps, ils cuisent à chaque coin de rue de tout !! On se croirait dans un film à chaque fois !! Passé la déception de la course, je savais très bien la chance que j’avais d’être là !! Oui,  je suis solidaire de mes camarades RUNNERS frustrés de ne l’avoir pas faite !!  J’aimerais leur dire que moi aussi j’ai pleuré de cette frustration  mais que ce n’est qu’une course, il y en aura tant d’autres, bien sûr c’est loin, c’est « LA RACE » la course !! Mais on reviendra !!! ; Et çà sera encore plus fort comme émotions, je veux dire à mes collègues MARATHONIENS ET MARATHONIENNES que je les AIMENT mais qu’on était des privilégiés, qu’on étaient là !!! et qu’il fallait en profiter.

Mardi 06/11 : jour du départ, après achats de souvenirs plein la tête, on monte dans le car à 14h00 pour rejoindre l’aéroport ; on est tous très surpris car en montant dans le car, les responsables de l’organisation de notre voyages nous remettent à chacun de nous la médaille du Marathon de New York 2012 !!!!! Certains la refuse ; libre à chacun de réagir comme il l’entend, moi je la prends, je ne pense plus à ce moment là, je souhaite juste rentrer en France pour retrouver ma femme et mes enfants. C’est incroyable !! J’ai la médaille autour du cou !! La médaille du Marathon de NEW YORK 2012 !! Je la regarde plusieurs fois, elle est belle !!! C’est la médaille que l’on donne à ceux qui franchissent la ligne d’arrivée !!! C’est incroyable d’avoir la médaille sans avoir fait la course !!!! Bien sûr pour certains, çà ne vaut rien… mais bizarrement pas pour moi !! J’avais dit à ma femme et à mes deux enfants que je venais pour conquérir le GRAAL !! Ramener le trophée de la victoire car chaque arrivée au Marathon est une VICTOIRE peu importe le temps qu’on fait à part ceux qui en vivent de ce sport ce qui représente quoi ? Surtout combien d’athlètes Français ? Bon peu importe, ceux qui font du Marathon le savent très bien. Je ramène donc le trophée à ma famille, çà serait donc une victoire sans avoir combattu ?!! Et alors ? bien  sur elle n’a pas le prix de la sueur !! Mais elle est unique !! C’était la tempête du siècle !! C’est la première fois que le marathon est annulé ! Elle est le stigmate des sinistres et des dommages collatéraux ; elle devient une preuve de l’existence de la vie, des forces de la nature !!! ; Elle devient donc COLLECTOR !! Qui pourra dire à ses petits enfants : «  ce jour là, j’y étais !!! »  Comme à Austerlitz !! Comme à Iéna !!

Mercredi 07/11 : parti le mardi de NEW YORK à 17h30, arrivé le mercredi heure Française à Roissy à 7h00 du matin !! Mal dormi, je rentre chez moi et je me couche car le retour fait mal….14 heures sans dormir. Je retrouve enfin ma famille, le Graal est là, tout va bien…. Là, la famille, les amis, les collègues, les voisins, les sms, tout le monde est désolé pour moi et pour tous ceux qui y sont allés mais je suis déjà tourné vers l’avenir… Je pense y retourner l’année prochaine si on passe la fin du monde prévue le 21/12/2012 !!!!!!!!!! Et j’espère que ce n’est pas encore une intox de la presse………

 

Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire à propos de ça !!!

 

Partager cet article

Commenter cet article

Escroc 18/02/2013 22:27


Ben alors anelka comment va? toujours aussi bavard à ce que je vois

josé 14/02/2013 14:43


Merci pour ta carte

Tony 26/11/2012 15:27


Vous avez de la chance de pouvoir y retourner l'année prochaine. Bien que je doute que vous pouviez encore vous inscrire, puisqu'en théorie, celui-ci est complet.


Pour ma part je ne pourrais pas me payer une nouvelle fois cette aventure. Car vous parlez de sacrifice en matière de durée d'entrainement, beaucoup ont fait également de gros sacrifice financier
(aucune vacance depuis aout 2011, pour me payer ce rêve).


Partir à New-York coute cher, partir à New-York pendant le marathon avec les agences de voyage (qui ont le monopole) coute TRES chers.